Aujourd'hui, dernier jour de nos vacances à Madère. 

A deux reprises, nous avons tenté de faire une randonnée qui nous tenait à coeur entre Fanal et Fio. Cette rando en montagne,  nous amenait à travers une foêt vierge jusqu'à un balcon panoramique sur la côte nord, tout un programme....

Mais par deux fois déjà, nous avons dû renoncer à cause du brouillard..... C'est le dernier jour, nous tenterons encore notre chance. 

Dès notre lever, nous avons quelques doutes, mais tant pis, nous montons donc encore une fois à Fanal.

Certes, il y a un peu de brouillard, mais on tente de se convaincre qu'en haut, ce sera dégagé (là on rêvait....), car une fois arrivés, nous avons dû nous rendre à l'évidence, ça ne serait pas encore le jour ! 

DSC_0355

Michel n'est qu'à une vingtaine de mètres de moi.....DSC_0357

DSC_0359

La raison l'emporte et nous abandonnons définitivement notre idée, nous redescendons donc sur Sao Vicente, nous jetons notre dévolu une autre petite rando qui débute non loin du village : La Levado da Faja do Rodriguez. Elle n'est pas très longue, presque 7 km, ce sera parfait.

Nous accédons à un coin très reculé de l'ile de Madère, la végétation est particulièrement dense, c'est très humide, il y a des cascades partout.

DSC_0360

DSC_0363

DSC_0396

Ici, la lévada est bordée d'arbres magnifiquesDSC_0364

Et là, il faut carrément passer très vite derrière la cascadeDSC_0365

DSC_0369 

DSC_0372

Nous devons emprunter plusieurs tunnels où la lampe frontale est indispensable. Ces tunnels sont qualifiés "des plus démoniaques de l'île", par notre guide de randonnée, on comprendra rapidement pourquoi.

 

DSC_0378

DSC_0379

Notre progression dans les tunnels n'est pas très facile car nous devons marcher au bord de la levada, sur une petite plate-forme d'environ 60 cm de large,  et le sac à dos a tendance à accrocher la muraille ce qui nous déséquilibre facilement. Rien de grave, le seul risque étant de basculer dans l'eau qui n'est pas bien profonde, mais quand même. Nous sommes obligés de porter les sacs à dos sur une seule épaule.

Au sortir des tunnels, une immense cascade mugissante :

DSC_0384

DSC_0385

Mais, ce qui nous impressionne le plus à cet endroit, c'est le vertige qui nous gagne lorsqu'on regarde en bas : un trou impressionnant.....

Par endroit, les protections ont été emportées par des éboulements de terrain, des passages très étroits non sécurisés ne sont pas très rassurants..... on se dit qu'on a aucun droit à un seul faux pas ! brrrrr

DSC_0382

Ici, aucune protection, pas question de s'écarter du sentier !DSC_0387

DSC_0390

Nous arrivons à un dernier tunnel de plusieurs centaines de mètres, complètement obscur.... nous y renonçons et faisons demi tour ! 

Nous sommes partagés entre le plaisir d'avoir fait cette très jolie et très sauvage rando et une sorte, de peur rétrospective car le moindre faux pas ne pardonnerait pas. Nous ne comprenons pas comment il est possible qu'un lieu aussi dangereux puisse être ouvert au public..... Malgré tout, nous nous sommes vraiment régalés même si nous avons préféré faire preuve de prudence.

Encore des plantes magnifiques

DSC_0395

DSC_0400 

Nous faison un petit arrêt casse-croute sur les hauteurs de Sao Vicente avant de rentrer à notre appartement pour....... faire les valises ! 

DSC_0403

 

DSC_0404

DSC_0407

DSC_0408

 Ainsi se termine notre "opération randonnée à Madère", nous sommes un peu fatigués mais vraiment enchanté de notre séjour !