Le Marais poitevin est un Parc Naturel de France depuis 2014 qui se trouve sur les départements de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime.

C’est  la deuxième plus grande zone humide de France après la Camargue qui s’étend sur environ 40 000 km2.

Nous sommes dans le marais mouillé qui est la partie la plus renommée du Marais poitevin. Il se compose des marais mouillés bocagers, des communaux,  des tourbières .....

Le marais mouillé restant inondable, et pour d’éviter leur effondrement, les berges sont plantées d’arbres dont les racines fixent la terre. Peu à peu, les marais sauvages ont laissé place à un marais bocager où jardins, prairies, cultures maraîchères.

De nombreuses pistes cyclables  permettent de visiter ce site naturel, et nous ne en sommes pas privés.

 

Premier jour : 

Le premier village que nous découvrons : Damvix. Nous séjournerons sur ‘aire de stationnement pour camping-car et notre première après-midi sera consacrée à la visite du village.

DSC_0001

DSC_0003

DSC_0007

Nous avons la chance d’y arriver le jour du Marché Nature, un marché de produits régionaux (pas de chinoiseries comme on en trouve souvent sur les marchés), une animation sympathique nous est proposée, restauration de produits régionaux,  produits artisanaux, etc… Un groupe floklorique assurera l'ambiance.

DSC_0012

DSC_0008

Au départ du village, des calèches proposent des promenades dans les environs. 

P_20180617_160525

Le soir, nous ferons une jolie promenade à pied, pour découvrir nos premier canaux. 

DSC_0015

DSC_0017

 

 

Deuxième jour :

Nous passons une excellente nuit sur l'aire de stationnement, au calme.

Puis, les choses sérieuses commencent, nous sommes venus pour faire du vélo, donc, c'est parti.

Aujourd'hui, nous avons prévu plusieurs balades. Nous commençons par la piste appelée "Les Vals d'Autize", longue de 35 km, puis le "circuit des écluses" de 15 km, et, après une petite pause pour déjeuner, nous reprenons les vélos pour aller jusqu'au village d'Arçais.

Nous traverserons les villages de Maillé, Mallezais, Saint Sigismond, Le Mazeau.

DSC_0020

 Les canaux sont bordées de magnifiques haies de frênes têtards, ainsi appelés parce qu'il étaient ététés l'hiver, tous les 5 à 7 ans à 2 m. du sol pour empêcher les ruminants de venir grignoter les premiers rejets printaniers ; ses feuilles étant un bon fourrage pour les vaches qui en raffolent ! Les branchages, liés en fagots par un brin de saule, servaient de bois de chauffe pour les chaumières.

DSC_0022

DSC_0023

DSC_0027

L'embarcadère de la Venise Verte, très fleuriDSC_0028

Michel ne peut résister à l'appel de ce gentil âne qui, nous ayant entendus, est venu nous saluer.DSC_0030

DSC_0032

Les vestiges la Cathédrale de Mallezais,  ancienne église abbatiale, convertie en 1317 en cathédrale. Nous ne ferons qu'une courte pause dans ce village car la pluie menace.DSC_0033

L'eau est recouverte d'une couche épaisse de lentilles d'eau.
DSC_0035

 Au départ, creusés pour évacuer l'eau vers la mer, les canaux remplissaient trop bien leur rôle et le niveau d'eau dans le marais pendant l'été était trop faible pour permettre la navigation. On a alors construit des barrages pour maintenir l'eau toute l'année. A côté de chaque barrage, on trouve des écluses sur les canaux navigables et des passe-bateaux pour les barques sur les canaux plus petits.

DSC_0036

DSC_0040

Les jardins en bordure de canaux sont particulièrement soignés et luxuriants.DSC_0041

DSC_0044

Notre petite promenade du soir, au bord de la Sèvre Niortaise, au soleil couchant nous a permis d'admirer ces magnifiques refletsP_20180618_211753

P_20180618_212132

P_20180618_212228

P_20180618_212420

 

 

Troisième jour :

Une bonne nuit de sommeil nous fera le plus grand bien.

Au petit matin nous repartons. Au programme la balade "les Frênes" de 19 km, nous avons prévu de rallonger un peu et d'aller jusqu'à Saint Hilaire La Palud. Nous nous perdons un peu, mais nous trouvons la boulangerie pour notre petite collation du matin, ouf !

Jolie rencontre : ce magnifique héron nous surveille.

DSC_0048

Il profite du soleil pour faire une petite toilette, il est superbe, mais un peu inquiété par notre présence.
DSC_0052

DSC_0054

Ici aussi, on est surveillé. Il faut dire que de jolis troupeaux de vaches évoluent dans ce cadre bucolique particulièrement calme.

Pas stressées du tout les animaux ici...DSC_0057

 

L'embarcadère de MontfauconDSC_0061

DSC_0064

En fin de journée, nous rejoignons Arçais où nous séjournerons deux nuits au camping, nous sommes très peu nombreux à camper, le site est particulièrement calme, tout près du village.

 

Quatrième jour :

Ce matin, notre objectif est une promenade en barque, ici on dit en plate.

Le loueur de barques a accédé  sans hésiter à notre demande. Les promenades commençant à 10 heures pour tout le monde, les canaux prennent très vite l'allure de  boulevards très encombrés par les nombreuses embarcations qui s'y croisent.

Nous lui demandons donc à partir à 8 h afin de profiter au maximum du calme ambiant et de la faune qui s'éveille. 

Quelle excellente idée, nous avons les canaux pour nous seuls..... Notre guide est un jeune saisonnier passionnant et passionné par son marais. Ce fut un régal : le calme, le soleil levant, les jeux d'ombres et de lumière, un vrai régal !

P_20180619_162634

DSC_0065

DSC_0069

Seuls, enfin nous ne le sommes  pas vaiment !

Nous délogeons un groupe de canards qui se jettent à l'eau, provoquant des remous magnifiques, avant de se calmer et d'évoluer tranquillement devant nous.DSC_0073

DSC_0075

 Une jolie famille de cygnes : les parents et leurs petits, pas vraiment effarouchés.

DSC_0085

Un ragondin qui ne demande pas son reste pour fuir devant notre barque.DSC_0086

Et voilà, fin de la balade de deux heures, une activité à faire absolument. Le calme, la sérinité ambiantes font que nous n'avons pas vraiment envie que cela s'arrête !P_20180619_162619

DSC_0076

DSC_0082

DSC_0083

 

 

 Cinquième jour

Nous passons notre deuxième nuit à Arçais avant de rejoindre le village de Le Mazeau.

Nous combinons les deux balades" les Garennes" et "le Halage", puis nous combinons avec deux autres circuits, le tout faisant environ 80 km.

Il fait 29°, nous nous perdons un peu..... nous sommes bien fatigués en rentrant au camping car.

L'embarcadère de Saint Sigismond, nous faisons une "halte-glace" bien rafraichissante

DSC_0088

Ce doit être bien agréable de séjourner dans cette jolie petite maison au bord du canal.DSC_0087

 

Je ne peux terminer cet article sans vous parler de nos fidèles destriers. Et là, je dois vous faire une petite confidence. Sans doute vous êtes étonnés, voire extasiés sur mes prouesses sportives durant ce petit périple. Et oui, je dois vous confier un petit secret.

Nous faisons pas mal de vélo, surtout lors de nos séjours à Oléron (et oui, c'est beaucoup plus plat qu'en Auvergne), et souvent mon rythme faisait que mon chéri était obligé de m'attendre. Sans doute un peu lassé par la situation, il m'a convaincue de me mettre au VAE. C'est quoi ce truc me direz vous ? Il s'agit d'un vélo à Assistance Electrique, et franchement, je l'ai essayé..... et immédiatement adopté.

Quel bonheur de ne pas rentrer complètement lessivée après une trentaine de kilomètres. 

DSC_0058

En conclusion, vous l'aurez compris, nous avons vraiment adoré cette escapade en Marais Poitevin. Le site est vraiment tout à fait à la hauteur de sa réputation.